Detroit / Safe Burger Shop

22112014-img342

Détroit – Diner (prononcer daïneur)

Une pause entre deux shootings à l’extérieur. On entre dans le premier diner, burger shop que l’on voit. Une paroi de plastique très épaisse englobe les cuistots et serveurs qui ne se déplacent pas dans la salle. Rassurant. Va-t-on assister à une scène digne de Pulp Fiction tout en dégustant un magnifique burger tout gras?

Premier constat de la paroi en plastique, c’est pas pratique, l’accent américain est pas forcément très simple à comprendre mais alors celui de Détroit, au travers d’une paroi qui filtre l’articulation déjà bien complexe de la serveuse…pas simple.

Bref, on est des touristes et ça se voit, on prend soin de notre cholestérol tout en regardant ce décor de film. Je ne cesse de penser à mes portraits, moi qui suis pris dans un rallye photo de type exploration urbaine, complètement nouveau pour moi.

Après m’être léché les doigts, plus pour ne pas salir mon appareil photo que par plaisir de prendre toute la graisse qui m’était offerte,  je me dirige vers le comptoir et demande la permission d’avoir deux portraits, la serveuse et le cuistot.

L’épaisse paroi en plastique tombe alors, les tabliers aussi, une porte s’ouvre, il descendent dans l’arène et se laissent shooter sans broncher…pour une fois :)

 

Detroit – Diner

A break between two shootings. We enter the first diner on sight.

The cook and the waitress are surrounded by a very thick plastic wall and they don’t come into the lounge. Comforting.
Are we going to witness a scene from Pulp Fiction while enjoying a marvellous burger full of grease ?
First thing about this plastic wall : it’s not handy: the American accent is rather not easy to understand, but the special one from Detroit filtered through a wall…gosh! 
 We order not what we want and we eat what we can.
We are tourists, that’s all! We take care of our cholesterol while watching this film set. I keep on thinking about my portraits, being involved in a photo tour that involves urban exploration, completely new to me, but a must do here in Detroit.
After licking my fingers, more not to dirty my camera than to enjoy the great amount of fat offered to me, I walk to the counter and ask for a portrait.
The thick plastic wall suddenly felt down, together with the aprons, a door opens, they go down into the arena and accept to be shot ( down !!! ) without moving a hair…for once !

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s